28- Mar : Qu’est-ce qui influence le goût de vos vins ?

Êtes-vous plutôt amateur de Côtes-du-Rhône, de Bordeaux ou encore de vin de Loire ? D’une région à l’autre, le vin se transforme, offre des saveurs et des sensations différentes. Mais savez-vous ce qui influence le vin et ce qui en fait une boisson avec autant de diversité ? Vous trouverez ici les principales clés pour comprendre tous les secrets au fond de votre verre.

La nature

Le raisin constitue la base du vin et il en existe de nombreuses variétés, avec leurs propres caractéristiques, appelées cépages. Les cépages vont donner la plupart de ses arômes et sensations au vin, ils vont apporter les tannins et les arômes fruitiers. Les tannins, caractéristiques des vins rouges, vont être dû en grande partie à l’épaisseur de la peau des baies de raisin mais également à ses pépins. En fonction du cépage, vous pourrez retrouver dans le vin des notes de fruits rouges, de fruits noirs, de fruits à noyaux, etc.

Chaque cépage offrira donc des profils différents et d’autant plus sous des terroirs et climats différents.

Chaque hémisphère, chaque région va avoir son propre climat qui va moduler la croissance et la maturation des grappes de raisin. Le soleil, la pluie et la chaleur vont tous les trois avoir un impact direct, entre autre, sur l’acidité et la teneur en sucre du raisin et par extension la teneur en alcool, de votre vin. Le climat étant différent tous les ans, il va permettre ce que l’on appelle « l’effet millésime » qui vous permettra de découvrir des vins différents d’une année sur l’autre.

L’impact du climat sur les vignes va dépendre en partie de la typologie des sols. Les sols, par leur qualité, leurs nutriments, leur irrigation, vont moduler la qualité du raisin. Vous avez sûrement déjà entendu parler de sol calcaire, argilo-calcaire ou encore de granit ; ces différentes typologies de sol vont amener tantôt une note minérale, fraîche ou encore de fer au vin.

L’humain

Les choix du vigneron vont avoir un impact sur la qualité du vin et ses arômes. Parmi tant d’autres, le mode de conduite de la vigne, c’est-à-dire tout ce qui touche à l’aspect de la vigne : la taille, la densité de plantation et tout autre travail sur la vigne, va jouer un rôle dans la qualité du raisin. Les choix de vinification fait par le producteur vont moduler les arômes apportés par tous les éléments précédents. Lors de la vinification, le producteur pourra choisir de faire un vin avec plus ou moins d’acidité, d’alcool, de sucre, etc. Par exemple, la fermentation malolactique, va diminuer l’acidité de votre vin et va parfois lui donner un goût beurré, cette fermentation n’est pas obligatoire pour les vins blancs et est un choix du producteur. Par la suite, le type d’élevage pourra tantôt permettre de conserver la fraîcheur d’un vin ou alors lui conférer une note boisée s’il est élevé en barrique.

 Voici un autre exemple, cette fois-ci de deux vins ayant la même appellation mais de producteurs différents :

Maintenant à vous de jouer et de découvrir ce que cachent les arômes et sensations de votre vin ! N’hésitez pas à prendre un moment en dégustant pour essayer de capter l’ensemble des secrets dans votre verre. Si vous souhaitez apprendre à déguster un vin et trouver ses caractéristiques, venez participer à un atelier d’initiation à la dégustation à La Vigne et La Table !

Très bonne semaine et à la prochaine 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s